Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Guignol Madelon
  • Guignol Madelon
  • : Notre passion pour les MARIONNETTES nous a ammené à faire une collection de marionnettes anciennes de théâtre, et de faire des spectacles de GUIGNOL.C'est la vie de tout ce petit monde que nous racontons en ligne dans ce BLOG.
  • Contact

avec Lisbeth.

Drôle de passion que celle des marionnettes ,quand on tombe dedans vers 20 ans (àge ou les copains rêvaient de guitares élécriques et  de rock ) il est bien difficile de ne pas succomber à leur charme . Aujourd'hui quelque 40 ans après la rage est toujours la même et si le collectionneur prend souvent le pas sur le raisonnable  nous sommes très fiers de tout ces "enfants" au milieu desquels nous vivons.

000_0308.jpg                                                                                             

 

SOYEZ A L'HEURE

 

Pour savoir le temps que vous passez sur ce blog!!!

Mon livre d'or 

19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 18:57

Tout le monde connait le Concours LEPINE, où les inventions des plus utiles aux plus farfelues sont montrées depuis plus de 100 ans. Peu de gens cependant, savent qu'au départ le Préfet de police de Paris LEPINE avait lancé ce concours pour faire évoluer l'invention des jouets . C'était en 1901. Les journaux de l'époque ont relaté le fait et les journaux satiriques en ont plaisanté. 
L'Assiette au Beurre du 30 Novembre I901 lui consacre tout un numéro sous la plume et le crayon de Lucien METIVET les jouets sont montrés en relation avec les faits du moment et de la politique. Les marionnettes ne sont pas oubliées bien qu'elles partagent la vedette avec la loterie . C'est dans ce dessin la justice qui est prise à partie et, les policiers (sous la forme de gendarmes du Guignol) sont montrés en pantins à fils manipulés par la Justice .
Encadrant le tribunal ils gardent la prison et la potence. Une roue de loterie ,aux dires de l'auteur décidant du sort des justiciables. 
Sur le recto de la couverture un texte de Métivet (Ballade des Joujoux du Préfet)  est encadré par deux marionnettes à fil: un flic avec son bâton blanc poursuivant un "apache" avec son surin*. On y trouve aussi un " Tiroiraux Polichinelles "*

35-Metivet-1901.jpg

                                                          Envoi
                               Roi des flics,Princes des sergots
                               Vas-y gaîment, et turlupine
                               Ces bons pantins de Parigots
                               Ce sont les joujoux à Lépine. (sic)

* Nous montrerons ces dessins dans l'album animé en milieu de semaine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guignol-Madelon
commenter cet article

commentaires

linette...ou stef le microbe 20/11/2007 11:19

on gagne a avoir l droit de continuer à avancer...tel des guignol non?bises

Julima 20/11/2007 09:10

Bonjour bonjour !Ca me rappelle une chanson dont je ne connais ni le titre, ni l'interprète. Une chanson que mon pépé Marcel faisait passer sur son gramophone (si si...) : "Que demande le peuple o gué, que demande le peuple...que l'on pende les huissiers o gué,qu'on les pende pas les pieds !"bisous

Guignol-Madelon 20/11/2007 16:11

Je recherche dans les documents "chanson de la collection  et te tiens au courant.

LUCQUIAUD 19/11/2007 23:18

Hilarant cett justice , un sacré clin d'oeil au Barreau Maître des hautes pressions juridiques En tous cas Guignol lui garde bien sa peau lisse... il n'a pas pris une ride  .... et comme bâtonnier  ... hein ! ...  il s'y entend  n'est-ce point Farfadet qui tire l'épine du pied ... d'estale  ... lol