Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Guignol Madelon
  • : Notre passion pour les MARIONNETTES nous a ammené à faire une collection de marionnettes anciennes de théâtre, et de faire des spectacles de GUIGNOL.C'est la vie de tout ce petit monde que nous racontons en ligne dans ce BLOG.
  • Contact

avec Lisbeth.

Drôle de passion que celle des marionnettes ,quand on tombe dedans vers 20 ans (àge ou les copains rêvaient de guitares élécriques et  de rock ) il est bien difficile de ne pas succomber à leur charme . Aujourd'hui quelque 40 ans après la rage est toujours la même et si le collectionneur prend souvent le pas sur le raisonnable  nous sommes très fiers de tout ces "enfants" au milieu desquels nous vivons.

000_0308.jpg                                                                                             

 

SOYEZ A L'HEURE

 

Pour savoir le temps que vous passez sur ce blog!!!

Mon livre d'or 

21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 23:07

 

C'est par ce cabaret littéraire et artistique que va renaître à la fin du 19ème siècle la pratique du théâtre de marionnettes d'ombres en France.C'est Rodolphe Salis peintre , dessinateur et fils de marchand de vin qui va ouvrir au 84 Bd Rochechouard à Paris un cabaret le Chat Noir va devenir le point de rencontre des poètes , peintres , chansonniers , de la Bohème parisiens. Ouvert en 1881 le Chat Noir est atypique. Rodolphe Salis "gentilhomme -cabaretier s'entoure d'artistes de toute sorte et la nouveauté qui consiste à faire chanter les auteurs (comme Aristide Bruant )ou leurs interprétes (comme Yvette Guilbert ),devant les buveurs attablés,dans un décor trés "montmartrois" est une vraie révolution pour les cafés. Victime de son succés le Chat Noir déménagera en 1885 rue Victor Massé ( en bas de Montmartre),là continuant sur sa lancée Salis augmente les tours de chants et les goguettes  . Un soir que Jules Jouy triomphe comme de coutume en chantant :"Les Sergots "  Caran d'Ache ( à moins que ce ne soit Alphonse Allais ou un autre "poéte") a l'idée de tendre derrière le chansonnier un torchon qu'il éclaire par derrière et où il fait gesticuler l'ombre d'un sergent de ville. C'est un tabac . Salis en bon commercant y voit là une attraction nouvelle et charge Caran d'Ache  de la création d'un Théâtre d'ombres. On construit un castelet dans l'ancien guignol et l'on demarre l' aventure .

Demain nous finirons cette histoire,en attendant voici une très belle affiche d'un spectacle d'ombre au Chat Noir et une ombre qui vient de ce théâtre. Ces pièces sont dans la collection depuis bientôt 20 ans...

Partager cet article
Repost0

commentaires