Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Guignol Madelon
  • Guignol Madelon
  • : Notre passion pour les MARIONNETTES nous a ammené à faire une collection de marionnettes anciennes de théâtre, et de faire des spectacles de GUIGNOL.C'est la vie de tout ce petit monde que nous racontons en ligne dans ce BLOG.
  • Contact

avec Lisbeth.

Drôle de passion que celle des marionnettes ,quand on tombe dedans vers 20 ans (àge ou les copains rêvaient de guitares élécriques et  de rock ) il est bien difficile de ne pas succomber à leur charme . Aujourd'hui quelque 40 ans après la rage est toujours la même et si le collectionneur prend souvent le pas sur le raisonnable  nous sommes très fiers de tout ces "enfants" au milieu desquels nous vivons.

000_0308.jpg                                                                                             

 

SOYEZ A L'HEURE

 

Pour savoir le temps que vous passez sur ce blog!!!

Mon livre d'or 

17 avril 2007 2 17 /04 /avril /2007 17:54

On raconte,qu'à Naples il y a bien longtemps ,en haut d'une ruelle en pente,(là ou évoluent les contrebandières de cigarettes) était une femme qui exercait le métier noble et envié de" Faiseuse de Castrat ".
Les mères qui ne savaient que faire d'un de leur fils (souvent parceque braillards à la naissance ) emmenaient  ces derniers chez la maritorne ,qui en deux coups de rasoir bien placés en faisait des "haute-contre" de renom. Cette bonne femme en prenant de l'age n'avait plus la main aussi sûre qu'en sa jeunesse,aussi un matin elle s'y reprit à deux fois pour achever son ouvrage et laissa tomber une "roubignolle" qui s'en alla rouler sur le sol, rebondit,et débiroulat le ruelle. Inutile de dire que ,laissant le "patient" à ses cris et à sa douleur toute la maisonnée se mit à la recherche de la fugueuse.
En bas de la ruelle était une vielle poule qui couvait dans un nid de paille une demi-douzaine d'oeufs clairs . Le testicule vagabond finit sa course dans ce nid.La vieille poule écartât un peu plus ses ailes et se mit en devoir de faire éclore ce nouvel habitant.
 Le jeune homme devenu castra se faisait la voix pendant que tout le monde cherchait son attribut.

La coutume volait que "l'opératrice" mit à sêcher les choses dans un coffret de camphrier pour que le bonheur accompagne le novice toute sa vie.Force fût de constater que la couille avait disparu.
Aprés bien des palabres on abandonna les recherches et le temps passa , on oublia l'événement  (comme dirait Georges) .
La vieille poule elle couvât si bien que seul l'attribut du Castrat vint à éclore .Donnant naissance à ce " GRAND COUILLON DE POLICHINELLE".

Cette histoire, que nous avons quelque peu remaniée est en bonne place dans les légendes de PULCINELLA, bien que liée à la COMEDIA del ARTE elle colle aussi aux Marionnettes.

Pulcinella et la Mort dans la superbe exposition de FRANCIS DEBEYRE : La Grimace de POLICHINELLE



Polichinelle en bataille (dans le même expo.)

s

Partager cet article

Repost 0
Published by martine et alain papet - dans collection de MARIONNETTES
commenter cet article

commentaires